LE CLASSEMENT DES VINS PAR CATEGORIE

En France et en Europe, le vin est réglementé par l'état afin de protéger le consommateur et le vigneron.
La législation française ne reconnaît, depuis 1973, que le classement ci-dessous. Une qualité garantie par
les appellations.

De par la diversité des cépages et des terroirs, la France est certainement le pays au monde offrant la production de vins la plus riche et la plus variée.Le savoir faire des viticulteurs amplifie encore le phénomène.Un classement hiérarchique individuel s'avère impossible,chaque vin pouvant être choisi selon le moment,le menu,les circonstances,et les goûts préférentielsde chacun.La législation française classe les vins de France en deux grandes familles elles-mêmes divisées catégories :

Les VQPRD :vin de qualité produits dans des régions délimitées
AOC : Appellation d’Origine Contrôlée
AO-VDQS : Appellation d’Origine-Vin De Qualité Supérieure

Les vins de Table
o Vins de Table proprement dits
o Vins de Pays ou vins de table à indication géographique
o Vins Doux Naturels
o Vins de Liqueur

Chacune de ces catégories de vins est encadrée par des règles de production strictement définies par la réglementation communautaire et complétées au plan national : Règles concernant le potentiel de production :

Contrôle des plantations de vigne :

a) interdiction de plantation nouvelle, sauf dans le cas de remembrement, d’expérimentation, de culture de vignes mères de greffons ou pour consommation familiale.
b) droits de replantation possibles pour remplacement de vigne et sous conditions strictement définies.
Contrôle de l’encépagement : en fonction de la catégorie du vin produit et de la région de production, seuls certains cépages déterminés pourront être cultivés.Contrôle des pratiques culturales et des traitements pouvant être opérés au vignoble.

Règles concernant le vin :

Obligation de déclaration de récolte à la Direction des Douanes :confrontation des quantités de vins produites, de la catégorie de vin revendiquée en fonction de la zone de production, de la superficie déclarée, du rendement autorisé et des cépages utilisé. Respect de critères spécifiques de production : en fonction de la catégorie de vin produit, un minimum de conditions est à respecter en matière de rendement, d’encépagement, de traitements œnologiques autorisés, de normes analytiques et de conditions d’élevage.

Respect d’une procédure officielle d’agrément : cette procédure garantit l’origine du vin produit en associant contrôle des critères de production et contrôle organoleptique.
Obligation de traçabilité par tenue d’une compatibilité matière et utilisation de documents d’accompagnement lors de chaque déplacement du produit.La mention de la catégorie est obligatoire sur l'étiquette de toute bouteille,ainsi que la contenance(engénéral75cl) et le degré/volume.Est obligatoire également,dans les diverses catégories, le nom de l'établissementqui a effectué la mise en bouteille, que ce soit un négociant ou un propriétaire.Dans ce cas, on trouve la mention : mis en bouteille à la propriété, ou au château.Dans le cas contraire, il s'agit d'un vin de négociant.L'indication du millésime n'est pas obligatoire pour les AOC et les AOVDQS.Elle est interdite pour les VDP et les vins de table.

1 - DEFINITION

Constitue une appellation d'origine la dénomination d'un pays, d'une localité ou d'une région servant à désigner un produit qui en est originaire et dont les qualités et les caractères sont dus au milieu géographique comprenant des facteurs naturels et des facteurs humains. (texte officiel). Donc, pour que le viticulteur puisse avoir droit à l'appellation, son vin doit répondre à des normes qui touchent l'aire géographique, l'aire de production, les cépages utilisés, le titre d'alcoométrie, le rendement à l'hectare, les conditions de culture et de vinification. C'est l'I.N.A.O. qui est chargé de contrôler l'ensemble de ces points et de donner l'appellation d'origine contrôlée. Les autres appellations reposent sur des textes de la communauté européenne.

2 – LES APPELLATIONS et LA COULEUR DES CAPSULES



3 – OBTENIR UNE A.O.C

C'est l'I.N.A.O. qui définit les appellations en France. Il en assure également le suivi et le contrôle. La démarche passe par un certains nombre d'étapes que l'on peut résumer ainsi :
Demande syndicale ->Services de l'I.N.A.O. -> avis du comité régional et rédaction d'un rapport->accord ou refus->si oui, commission et vérification par l'I.N.A.O.-> publication au journal officiel.

La réglementation des A.O.C :
Une fois qu'une A.O.C a été définie, ses frontières délimitées, d'autres règles
interviennent pour définir les paramètres suivants:

La production maximale
Les cépages pouvant êtrecultivés
Le degré alcoolique minimal etparfois maximal
Le nombre de pieds de vigneplantés par hectare
L'amendement des sols
L'utilisation d'engrais
Les techniques de taille
La chaptalisation(ajout de sucre dans le moût)
La liste des produits autorisésdans les vinifications
Le traitement des vins
Les mouvements
Aire de production délimitée
Pratiques culturales définies
Rendement maximum
Encépagement
Critères analytiques

CONDITIONS GENERALES DE PRODUCTION DES VINS

Les AOC ( Appellation d'Origine Contrôlée )

L'appellation de ces vins estampillés A.O.C.est fixée par décret provient d’un terroir strictement délimité ( notion de terroir et doc découpage de l’aire de production au niveau de la parcelle de vigne.)et correspond à des normes très précises: origine, cépages, viticulture, vinification, alcoolisation naturelle et rendement à l'hectare.C’est le vin le plus règlementé. Il satisfait aux conditions de production déterminé par l’INAO et officialisés par décrets de production.Les aires d’appellation d’origine contrôlée sont très restreintes et délimitées très précisément.Ces vins comprennent ausii bien des appellations génériques recouvrant une région que des appellations restreintes à une ou plusieurs communes et même à une parcelle. L’encépagement doit être noble.Le rendement est légiféré : si le rendement est dépassé, le vin peut être déclassé.Pour obtenir ce rendement, il est interdit d’arroser et la taille des vignes est règlementée.Les techniques de vinification sont côntrolées et sont les mêmes dans chaque A.O.C.Un degré minimum pour chaque appellation est fixé. La chaptalisation est soit contrôlée soit interdite dans le Sud.Chaque année, il est remis en cause au cours d’une dégustation par les experts de l’INAO à la demande des vignerons qui les produisent..Tous les vins prétendant à l’A.O.C sont soumis à un examen analytique et organoleptique .Ils sont officiellement agréés par l’INAO.Sur l'étiquette figure, en toutes lettres, Appellation (Origine) contrôlée.Seul, le Champagne est dispensé de cette mention, l'appellation "Champagne" entrainant implicitement l'appellation AOC. Par contre, le nom de l'exploitant,son statut et son N°deregistreprofessionnel doivent figurer.Lorsque le nom d'un cépage est indiqué,celasignifiequ'iln'y a pas d'assemblageet le vin doit provenir d'un seul et même cépage. (Ex: la plupart des Alsace).

Les AO-VDQS ( Appellation d’Origine-Vin De Qualité Supérieure )

Correspondent également à certaines normes et la production est strictement règlementée et contrôlée par l’INAO.Ces normes sont moins draconiennes au niveau technique, et fixées par arrêté. C’est l’anti-chambre des A.O.C.et presque tous les V.D.Q.S. sont promus A.O.C.si bien qu’ils sont de moins en moins nombreux. Les aires de culture sont plus petites et l’encèpagement est restreint.Le degré d’alcool est fixé pour chaque V.D.Q.S.L'étiquette doit porter la mention en toutes lettres,ainsi que l'origine justifiant l'appellation. L'adresse où s'est faite la mise en bouteille doit obligatoirement figurer. VDQS peuvent être des vins de propriétaire ou des vins de négoce. Il leur faut compter au minimum 10 à 15 ans de délai pour obtenir le passage après une première demande. Ils constituent une catégorie intermédiaire entre les vins de pays et les AOC.La production est règlementée et contrôlée par l’INAO et prévoit la délivrance d’un label par le Syndicat viticole concerné.

Les VDP (Vin de Pays )

C’est la catégorie supérieure des vins de table car plus libres sur le choix des cépages, des rendements et des pratiques.Ce sont des vins de Table personnalisé par une provenance territoriale connue (département), avec une production définie par décret. Cette catégorie a été créée en 1968 pour certains vins de table identifiés par l'indication de la provenance. L’encépagement doit se conformer à certaines règles. Les règles les définissant reprennent l'identité géographique ou régionale, certains cépages sélectionnés par décrets, le rendement à l'hectare maximal.. Le degré minimum d’alcool doit être de 10 degrés.Il doit donc passer une épreuve de dégustation.L'étiquette doit mentionner "vin de pays de" suivi du nom du département.Un grand nombre de départements français (une quarantaine environ) produisentdes vins de pays.
L'appellation "Vins de Pays" autorise le producteur à écouler son vin comme "vin de table", dont une partie seulement sera déclarée "vin de pays". Par ailleurs la réglementation des "vins de pays" se traduit par plus de souplesse concernant les assemblages. Un négociant peut ainsi acheter toute une panoplie de différents cépages, les assembler et les vendre par exemple sous l'appellation "Vin de Pays d'Oc". Cette catégorie permet entre autres aux vignerons des A.O.C d'élaborer des nouveaux styles de vin. Ce sont des vins authentiques, vivant reflet de leur terroir, qui sont agréables à boire généralement jeunes.

On distingue trois zones ou catégories de "vins de pays" :
· Les vins de pays à dénomination départementale qui proviennent de tous les départements français producteurs de vin Le nombre de départements est actuellement de 44: « Vin de pays du Gard » « Vin de Pays de l’Aude » « Vin de Pays de l’Ardèche »…Sa production est régie par le décret général du 1er septembre 2000.
· Les vins de pays locaux qui portent souvent le nom d’une vallée ou d’un site. On en compte environ 95. Ce sont des vins de pays, de petites zones et font l'objet d'un décret de production. Les étiquettes doivent mentionner le nom de la commune d'origine, comme le vin de pays du val d'orbieu. ..
· Les vins de pays à dénomination régionale ou de grandes zones sont nommées sous le nom d'une zone géographique qui recouvre plusieurs départements.
Ces vins de pays sont au nombre de 5 :
vins de pays du Jardin de la France (Val de Loire)
vins de pays du Comté Tolosan (Midi Pyrénées)
vins de pays d'Oc (Languedoc Roussillon)
vins de pays des Comtés Rhôdaniens (Rhône Alpes)
vins de pays Porte des Méditerranée (Provence Alpes Cotes d'Azur).
Ces trois catégories de vins de pays représentent 140 dénominations environ en blancs rosés et rouges.
La réglementation de l'étiquetage interdit l'utilisation des termes "Château" ou "Clos", réservés aux A.O.C. Le terme "Domaine" par contre peut figurer sur l'étiquette. L'appellation "Vin de Pays" sera accordée après dégustation du vin par une commission.
Ces vins de pays sont soumis à une procédure d’agrément spécifique associant contrôle analytique et organoleptique et sont officiellement agréés par l’ONIVINS ( Office National Interprofessionnel des Vins )

Les VDT (Vin de Table)

Les Vins de table ont droit à la dénomination « vin de table français » s’ils sont d’origine exclusivement française ( vins issus d’une même région ou de vins de régions différentes.de toute provenance, autorisés à l'assemblage ( populairement appelé coupage ). Donc tous les vins qui ne répondent pas aux critères précédents ou ceux dont les producteurs n’ont pas demandé l’agrément pour en faire partie.Ces vins sont souvent obtenus à partir de vignes hautement productives.L'adresse de la mise en bouteille doit cependant figurer sur l'étiquette. La mention du millésime est interdite. Les seules mentions obligatoires sont le degré d’alcool et la dénomination « mélange de vins de différents pays de la Communeauté Européenne..Ces vins sont destinés à la consommation courante et vendus sous l’appellation de sa marque.Ils ne mentionnent aucune origine géographique. Ils peuvent toutefois porter les mentions "vin de table de France" Ils ne sont pas millésimés et souvent vendus sous une marque commerciale. Ils présentent des caractères constants.Ils sont produits principalement dans le Sud de la France et assemblés avec d’autres vins de pays de la communauté européenne.


Les Vins de Cépage

Cette dénomination n’a rien d’officielle.Elle indique simplement que le vin est issu d’un cépage unique.Appréciée des consommateurs, surtout étrangers, cette précision est de plus en plus souvent apportée sur les étiquettes des vins de pays mono-cépages.
Dans cette catégorie on peut trouver des vins élaborés à partir d'un seul cépage, affiché sur l'étiquette mais leur origine géographique doit toujours y figurer également. Les vins de cépages sont en France essentiellement des vins de pays. (La mention de la variété est exceptionnelle dans le cas des AOC sauf comme en Alsace).
Les vins de pays proviennent à 60% des coopératives.
Les vins de pays de zone en sont issus pour la plupart.


Les Vins Doux Naturels

Les VDN n’est pas soumis aux règles juridiques de l’alcool .Mais sont soumis aux mêmes règles de production relatives aux AOC. On dit que ce sont des vins mutés c’est-à-dire que la fermentation est arrêtée subitement en additionnant de l’alcool. Ils sont par ailleurs soumis aux règles de production relatives aux AOC.
Ce sont des vins mutés, c'est à dire dont la fermentation est arrêtée par addition d'alcool. Avant le mutage, ils sont vinifiés comme des vins rouges s'il s'agit des VDN rouges : banyuls, Maury, rasteau, porto… ils sont vinifiés comme des vins blancs s'il s'agit de VDN blancs (les muscats)

Les Vins de Liqueur

On les obtient à partir de moûts de raisins soit de vin, soit du mélange de ces produits en partie fermentés.Un article stipule la provenance de variétés de vignes précises pour créer les vins de liqueur.Le titre alcoolique naturel ne doit pas être inférieur à 12%.Il est dit que le moût ou le cognac qui sert à son élaboration doivent venir de la même entreprise viticole.Ex :Le pineau des Charentes ( taux d’alccol de 18 à 22% ) Il est précisé que le mout ou le cognac qui sert à son élaboration doivent provenir de la même exploitation viticole. Les pineaux doivent présenter un taux d'alcool de 16 à 22%. On précise également le rendement les cépages et la durée d’élevage en barriques .On distingue : Le pineau des Charentes, le ratafia de Bourgogne, le macvin du Jura, et le floc de Gascogne


Un conseil ?

0032 2 411 77 97

Newsletter

Suivez les actualités de notre blog